Pardon d'avoir délaissé mon blog...mais comme chaque nouvelle année, celle-ci est riche de rebondissements...heureux ou pas toujours est-il que ça bouge chez la p'tite frisée...

Alors pour repartir du bon pied, la chanson du jeudi...
Une petite reprise parce que parfois l'originale me "gène"...
J'aime cette chanson qui décrit parfaitement ma relation aux autres...pas qu'en amour d'ailleurs...
Je suis incapable de dire au revoir, encore moins "adieu", je ne peux pas abandonner, je n'envisage pas d'oublier quelqu'un avec qui j'ai passé du temps, que j'ai aimé...
Alors à toutes les pestes de mon école,les collégiens, mon Titom, mon Annso, ma Dedey, mon héros, les colons, les littéraires, les toulonnais, les parisiens, le first, le biscuit, le p'tit loup, les filles, et tous les autres qui ont déjà passé la main dans mes cheveux...j'y pense et puis...je n'oublie pas!

Salut les amoureux

 

by Joe Dassin

 

Album: Joe

Les matins se suivent et se ressemblent
Quand l'amour fait place au quotidien
On n'était pas fait pour vivre ensemble
Ça n'suffit pas de toujours s'aimer bien
C'est drôle, hier, on s'ennuyait
Et c'est à peine si l'on trouvait
Des mots pour se parler du mauvais temps
Et maintenant qu'il faut partir
On a cent mille choses à dire
Qui tiennent trop à cœur pour si peu de temps

On s'est aimé comme on se quitte
Tout simplement sans penser à demain
A demain qui vient toujours un peu trop vite
Aux adieux qui quelque fois se passent un peu trop bien

On fait c'qu'il faut, on tient nos rôles
On se regarde, on rit, on crâne un peu
On a toujours oublié quelque chose
C'est pas facile de se dire adieu
Et l'on sait trop bien que tôt ou tard
Demain peut-être ou même ce soir
On va se dire que tout n'est pas perdu
De ce roman inachevé, on va se faire un conte de fées
Mais on a passé l'âge, on n'y croirait plus

On s'est aimé comme on se quitte
Tout simplement sans penser à demain
A demain qui vient toujours un peu trop vite
Aux adieux qui quelque fois se passent un peu trop bien

Roméo, Juliette et tous les autres
Au fond de vos bouquins dormez en paix
Une simple histoire comme la nôtre
Est de celles qu'on écrira jamais
Allons petite il faut partir
Laisser ici nos souvenirs
On va descendre ensemble si tu veux
Et quand elle va nous voir passer
La patronne du café
Va encore nous dire "Salut les amoureux"

On s'est aimé comme on se quitte
Tout simplement sans penser à demain
A demain qui vient toujours un peu trop vite
Aux adieux qui quelque fois se passent un peu trop bien

http://www.youtube.com/watch?v=WjP-WS_8P8Y

1475715598_a2bda462e9_m